Rena 1
Posted on

Avez-vous des exemples de pays où il y a eu une réduction ou un gel des salaires des agents de santé ou des budgets sous mode "inputs" lors de la mise en place du FBP?

...

Answers

Cropped img 0000
Claude Sekabaraga

Oui, geler l'augmentation des salaires par mode inputs . Au Rwanda, le FBP a été utilisé comme une stratégie pour augmenter le salaire du secteur de la santé sans le risque de voir d'autres secteurs réclamer aussi bien l'augmentation du salaire et ceci arrive fréquemment. C'est même pourquoi le gouvernement hésite à augmenter le salaire du personnel de santé seul. Comme FBP est sous le budget de services (paiement des services rendus par les hôpitaux et les centres de santé), il est beaucoup plus facile pour le Ministère des Finances de le faire. Le budget des salaires est beaucoup plus difficile à augmenter. Il est également plus facile d'expliquer que les paiements FBP au personnel de santé augmenteront la qualité aux députés. Lorsque le Ministère de la santé demande une augmentation du salaire du personnel de santé, il lui est demandé l'impact sur la qualité des soins de santé car c'est souvent grand problème que la population soulève. En résumé, le FBP est une excellente stratégie pour augmenter le salaire du personnel de santé.

Meilleures salutations

Ph 16170
Francis SIMO Peumo

Mail Consultation Flash augmentation de salaire sous PBF

 

Bonsoir à tous,

Il s’agit là d’une question intéressante et j’aimerai apporter ma modeste contribution :

En effet, le mécanisme de financement sous PBF peut se substituer à l’augmentation de salaire pour plusieurs raisons et avec beaucoup d’avantages :

1)      La rémunération basé sur la performance (et donc l’effort fourni sur la période concernée) sera fonction des efforts fournis et donc très proportionnelle à la qualité de travail désirée. Ceci se fera donc sur la partie variable est à contrario des augmentations de salaire dans le sens strict du terme qui se fait sur la partie fixe et n’est pas souvent très rattaché à la présence ou le travail effectif (compter les congés, les permissions, arrêts maladies, etc.) qui sont toujours payés alors que dans le PBF, en cas d’absence, le personnel ne recevra que la partie qui lui est due selon la réglementation en vigueur.

2)      Le procédé d’augmentation de salaire par PBF permet également de contourner la limitation de salaire qui existe dans tout pays.

3)      Elle évite également de procéder à des augmentations de masses (ou corporatistes) ou chaque corps de métier doit être aligné. Nos politiciens l’ont d’ailleurs très bien compris et raison pour laquelle ils ont peut-être les mêmes salaires que nous (ou même moins si l’on est dans le privé) mais les primes à elles seules peuvent représenter un décuple du salaire du concerné.

4)      Enfin, il permet de s’assurer qu’il n’y a pas ou de limiter les dépenses superflues ou fictives (personnels souvent absents de leur postes mais toujours payés) comme on le voit très souvent dans nos pays africains. 

C’est donc une économie, une proportionnalité à l’effort et une meilleure satisfaction que peut proposer le mécanisme d’augmentation sous PBF à mon avis. L’exemple nous est donné par le cas d’un hôpital de 4ème catégorie (l’une des plus haute au Cameroun), l’Hôpital Gynéco-Obstétrique et pédiatrique de Yaoundé qui malgré des problèmes structurels a ainsi réussi dans l’ensemble à mieux motiver le personnel tout en maintenant l’effectif, la masse salariale mais en effectuant une meilleure répartition et utilisation des primes sur budget propre. La diminution de la masse salariale s’est quant à elle faite par un mécanisme naturel de départ en retraite sans remplacement puisque la structure par passé recrutait sans rationaliser et était en sureffectif. Les dépenses globales ont également diminué lors de l’application des mécanismes PBF.

Cordialement.

Dr. SIMO Francis